les verbes ternes les plus répandus, faire, être, avoir, se trouver

Les verbes ternes – avoir – être – faire

Pour que vos lecteurs aient un réel plaisir à fréquenter votre blogue et à lire vos articles, il ne suffit pas que le contenu soit informatif et documenté. Il faut aussi que leur lecture soit agréable, grâce à un bon style, élégant et clair.

Il convient donc de disposer d’un vocabulaire riche et d’éviter les répétitions, en particulier en ce qui concerne les verbes. Dans ce dessein, il faut apprendre à reconnaître et à bannir les « verbes ternes ».

Les verbes ternes les plus utilisés

Les verbes ternes sont des verbes passe-partout, qui peuvent s’appliquer à de nombreuses situations. « Faire », « être », « avoir », « se trouver » et bien d’autres sont des verbes ternes, aisés à remplacer par des verbes bien plus précis. En puisant dans un dictionnaire, il est simple de lister les verbes d’action qui se substituent à ces verbes, et qui donneront davantage de dynamisme à vos articles.

Pourchasser la banalité

Évitez d’écrire « la porte était ouverte » préférez un verbe moins banal, montrez que vous possédez du vocabulaire et écrivez plutôt : « la porte béait » ; remplacez « la tour est au-dessus de la cour » par « elle domine », ou « elle surplombe ». « Avoir » se remplace par « posséder », « détenir » ; toutes les nuances de la langue permettent d’agrémenter vos textes avec de nombreux synonymes qui évitent les lourdeurs. Ne dites pas que l’on ignore où « se trouve » untel, mais suivant le contexte, dites que l’on ne sait pas où « il se cache » ou « se dissimule ».

« Faire », le verbe universel

les verbes ternes les plus répandus, faire, être, avoir, se trouverLa plupart des logiciels sont équipés d’une fonction « recherche ». Il ne faut pas hésiter à l’utiliser pour découvrir les verbes passe-partout qui viennent spontanément sous vos doigts : « faire » est probablement l’un des verbes ternes les plus répandus. Suivi d’un complément, il suffit à exprimer et à décrire un grand nombre d’actions. Cependant, son utilisation intensive donne une tournure lassante à un texte et, de plus, il est moins précis que des verbes d’action appropriés.

N’ayez pas peur de remplacer, « faire » par des verbes ou des ensembles de mots plus exacts, par exemple :

  • « Faire la cuisine » est une expression générale, qui ne renseigne pas le lecteur sur toutes les nuances de votre propos. En revanche, « mitonner un plat » est beaucoup plus expressif et apporte une intensité émotionnelle à votre texte.
  • « Faire un métier » est du domaine du langage relâché, « exercer une profession » est plus raffiné. Dans le domaine des écrits techniques ou professionnels, il faut toujours se souvenir que chaque action possède un verbe précis, la décrivant de façon exacte.

Un rédacteur, désireux de fidéliser son lectorat, consacre du temps et de la réflexion à l’analyse de ses articles, qu’ils soient littéraires ou informatifs, et son attention se porte particulièrement sur le bon emploi et la variété de ces verbes. 

Vous avez aimé cet article ?
Alors, partagez-le sur Facebook, Twitter, Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous ou ajoutez un commentaire.
Merci.

Faites circuler !