Catégories Lectures

Robert Merle, un grand écrivain assez méconnu


robert merle un écrivain pour tous genres

Dans un article précédent, la lecture de livres d’auteurs classiques tels que Gustave Flaubert, Émile Zola, et de moins classiques (Jules Verne), vous a été suggérée afin d’enrichir votre vocabulaire. Poursuivons la lecture et le voyage dans les rayons de notre bibliothèque, mais attardons-nous un moment sur les œuvres de « Robert Merle ».

Robert Merle, un amoureux de la littérature française et un humaniste

Robert Merle auteurs de l'Ile, fortune de France, Malvil entre autresRarement mis à l’honneur par la presse et la critique, Robert Merle (1908-2004) était pourtant un écrivain remarquable, tant par la diversité de son œuvre, que par la richesse de la langue qu’il employait. Robert Merle a abordé avec réussite un nombre varié de genres, de la science-fiction (Les hommes protégés) aux biographies, et à l’aventure (l’Ile) en passant par le roman historique. C’est sur cet aspect que nous allons, nous attarder, car cet auteur a produit un cycle romanesque impressionnant : « Fortune de France ».

Très documentée, rigoureusement charpentée, cette immense fresque en treize tomes narre les aventures d’un « noble » de province et de son fils, confrontés aux remous de la grande histoire de notre pays.

Ces héros et les personnages attachants qui gravitent autour sont amenés à fréquenter les personnages réels de la grande Histoire. Ils vont vivre les épisodes cruels des guerres de religion, et les débuts de la Monarchie absolue, auprès des grands de ce monde. « Nous y croiserons » les rois de France et leurs ministres, mais aussi le petit peuple, qui a contribué à l’évolution de notre pays et de notre langue.

Un cycle littéraire ancré dans l’histoire et dans la langue

Car, en plus d’être très fidèles à la vérité historique et donc instructives, ces aventures palpitantes sont aussi un reflet de l’évolution de la langue française. La série romanesque de Robert Merle montre bien qu’une langue n’est pas figée, mais au contraire : elle subit des influences et des mutations, qui la rendent vivante.

C’est sous cet aspect que ses livres sont aussi une source d’enrichissement de notre vocabulaire, car ils nous incitent à nous interroger sur la création des mots, sur leur étymologie, et sur leur éventuelle disparition. Nous voyons que les diverses influences régionales ont façonné le langage par leurs apports divers, enrichissant la langue française, qui n’a cessé d’évoluer.

Cette étude n’est pas vaine, car elle nous permet de comprendre les origines des mots, de mieux pouvoir les orthographier, et de les employer à bon escient.

En lisant «Robert Merle écrivain français de romans historiques, scientifiques entre autres Fortune de France », nous comprenons donc que le français dérive bien entendu du latin, mais aussi les différents langages des peuples européens, qui ont peuplé le territoire. Les langues celtes et germaines survivent dans notre vocabulaire, de même que de nombreux vestiges du gaulois.

En même temps que nous suivons les aventures haletantes de Pierre de Siorac, nous découvrons donc une langue proche de la nôtre, le vieux français du XVIe siècle, nous enrichissons notre vocabulaire et nos connaissances historiques. Toutes ces notions permettront à un rédacteur consciencieux de mieux maîtriser la langue française, et ainsi, d’apporter des connaissances précises et agréables à lire à ses lecteurs.

Grâce à des auteurs comme Robert Merle, le français continue d’être une langue vivante et en perpétuelle évolution.

Nous aurons l’occasion de revenir sur d’autres auteurs, classiques et moins classiques…

Recevez mon infolettre 2 à 3 fois par mois

Signup now and receive an email once I publish new content.

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Je n'aime pas le spam et vous non plus ! Votre adresse est bien gardée.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire