La lecture, meilleure méthode pour enrichir son vocabulaire

Méthodes pour enrichir son vocabulaire

Enrichir son vocabulaire par la lecture

Un vocabulaire riche et varié, comme nous l’avons déjà vu, est une condition nécessaire pour attirer le lecteur, l’intéresser et l’amener jusqu’à la fin de votre texte.

Apprendre par cœur des pages entières du dictionnaire étant une tâche longue et fastidieuse, il existe d’autres méthodes pour maîtriser une importante quantité de mots variés et choisis de façon judicieuse afin d’enrichir son vocabulaire.

De la lecture avant toute chose

Cela semble évident, mais toute personne désirant se lancer dans l’écriture devrait savoir lire. Et pourtant, en rencontrant des enseignants et des auteurs, on s’aperçoit que cette notion n’est pas acquise par tous. Par le terme « lire », il faut comprendre non seulement l’aptitude à déchiffrer et à comprendre l’écrit, mais aussi la capacité à retenir l’essentiel d’un texte.

La lecture, meilleure méthode pour enrichir son vocabulaireLa lecture est avant tout un plaisir et un loisir, et pas une course de vitesse. Il faut éviter de se lancer des défis du genre : ingérer « Guerre et paix » en un week-end, afin « d’épater » ses amis et de vouloir passer pour quelqu’un de cultivé… Prendre le temps de lire est un luxe, prendre celui de comprendre au mieux les intentions de l’auteur est un devoir pour qui désire s’imprégner de l’essence même d’un ouvrage, et de partager l’univers et le vocabulaire de celui qui l’a écrit.

Au lieu de passer rapidement par-dessus un mot inconnu, ou dont la signification vous semble douteuse, prenez plutôt le temps de consulter un dictionnaire, puis de mémoriser ce terme afin de l’utiliser plus tard.

La quantité et la qualité

Une mode actuelle, en particulier chez les jeunes, consiste à lire le plus vite possible des « sagas » de plusieurs milliers de pages, puis à s’en faire gloire sur les sites spécialisés et les réseaux sociaux. On est en droit de se demander si cette « boulimie » de lecture est justifiée, et si elle est profitable à ceux qui en sont victimes, du point de vue de l’enrichissement personnel et du vocabulaire.

Plutôt que de se lancer dans d’interminables séries traduites hâtivement de l’américain, et écrites visiblement dans l’objectif d’une adaptation sur grand écran, au détriment de la qualité littéraire, ne vaut-il pas mieux choisir ses lectures avec un peu plus de pertinence ?

Le nombre de pages n’est pas proportionnel à la qualité d’une œuvre ! Après tout, « Le Petit Prince » ou « le Vieil Homme et la Mer » sont des livres courts, quelques dizaines de pages, mais ils sont considérés comme des ouvrages majeurs, tant du point de vue de la qualité de leur vocabulaire et de leur style, que par leur richesse humaine et symbolique.

À l’inverse, des ouvrages à succès vendus à grand renfort de publicité et comportant des milliers de pages se distinguent surtout par la pauvreté de leur fond et de leur forme, avant d’être oubliés aussi vite qu’ils sont lus.

Un travail à long terme

Étoffer son vocabulaire est un effort demandant du temps, mais ne doit jamais être une corvée, car il apporte un enrichissement personnel qui ne se limite pas à la capacité à rédiger des textes corrects : c’est aussi une occasion de s’ouvrir l’esprit.

Je reviendrai bientôt sur ce sujet. 

Vous avez aimé cet article ?
Alors, partagez-le sur Facebook, Twitter, Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous ou ajoutez un commentaire.
Merci.

Faites circuler !

Je vous écoute !