Menu

figures de style autres : allégorie, antonomase et anaphore

Figures de style complémentaires

Poursuivons notre tour d’horizon des différentes figures de style que vous pourrez rencontrer dans vos lectures. Il est souvent utile de les employer à bon escient, pour apporter un petit supplément littéraire à vos textes et articles.

D’autres figures de style

figures de style autres Figures de style complémentaires

  • L’allégorie est un effet de style assez courant, consistant tout simplement à remplacer une idée abstraite, un sentiment, par un objet ou un personnage. Ainsi, depuis très longtemps, les auteurs ont représenté ou décrit la mort comme un personnage squelettique, encapuchonné de noir et tenant une faux. Souvent, l’allégorie est employée dans un sens pédagogique, voire moraliste.

Un des utilisateurs les plus connus de cette figure de style est Jean de La Fontaine, qui dans ses fables mettait en scène des animaux symbolisant des concepts abstraits (le lion pour la royauté, le renard pour la ruse) ou même des sentiments (les colombes pour l’amour).

Cette figure de style, moins employée de nos jours, n’est pas utilisée que par les écrivains : les peintres et les sculpteurs l’utilisaient souvent, pour représenter des idées, voire des nations : ainsi, Marianne est l’allégorie de la France, Oncle Sam, celle des États-Unis d’Amérique.

Antonomase et anaphore

Sous ces noms qui peuvent sembler barbares se dissimulent deux autres procédés stylistiques usuels :

  • L’antonomase consiste à remplacer un nom commun par un nom de personnage. Un avare devient un « Harpagon » du nom du pingre, héros de Molière, un chasseur vantard est désigné sous le terme de « Tartarin ». Cette figure de style a souvent un effet légèrement humoristique, et elle présente l’avantage certain d’éviter les répétitions. Veillez toutefois à bien choisir le personnage que vous utiliserez pour désigner un mot ou une expression. Il doit être suffisamment connu de tous, pour être immédiatement évocateur, sinon votre effet tombera à plat !
  • Il ne faut pas confondre l’antonomase avec la personnification, qui est une figure attribuant à une chose inanimée ou abstraite les qualités d’un être vivant, par exemple, une tour de guet qui surveille les alentours.
  • L’anaphore, elle, joue au contraire sur la répétition : il s’agit de réitérer le même mot au début de chaque membre de phrase pour mettre l’accent sur le terme principal, en obtenant un effet de scansion. L’exemple le plus célèbre est de Corneille, avec cette tirade qui commence par : « Rome, unique objet de mon ressentiment… », où le nom de la ville est répété quatre fois afin de souligner l’importance et la force des sentiments inspirés par la ville éternelle…

Pour devenir plus familier avec les figures de style, rien ne vaut la lecture des grands auteurs de la littérature. Certains ont produit de célèbres, qui ont pris « d’expression » quasi proverbiale. Un bon exercice, pendant que vous lisez, est de chercher à détecter les figures de style employées par les professionnels de l’écriture.

 À force de les détecter, ces tournures de phrases bien particulières, qui demandent de la dextérité, vous sembleront familières et vous pourrez ainsi les construire plus facilement.


Vous avez aimé cet article ?

Alors, partagez-le sur Facebook, Twitter, Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous ou ajoutez un commentaire.
Merci

, ,

Comments are closed.