Menu

accent grave, aigu et circonflexe

Choisissez le bon accent

Les accents sont appelés « signes auxiliaires » en linguistique et en typographie.

Ce sont de petits signes qui modifient les voyelles qu’ils surmontent, en changeant leur prononciation. De cette façon, les accents permettent de différencier les mots homophones, qui se prononcent de la même façon, mais dont le sens est différent (comme « père » et « pers »), souvent négligé dans l’écriture manuscrite. Ils sont pourtant très importants pour l’utilisation correcte du langage.

Les différentes sortes d’accents

Dans la langue française, on compte trois accents différents : grave, aigu et circonflexe. Parmi les signes auxiliaires, on peut aussi ajouter le point qui couronne le « i » et le « j », et qui doit toujours être présent. Cette règle est une des rares qui ne tolèrent aucune exception.

Enfin, il faut savoir que, contrairement à ce que l’on peut lire parfois, les majuscules doivent aussi être accentuées, aussi bien dans un texte manuscrit qu’un texte dactylographié. Il existe, pour écrire des majuscules avec accent, des raccourcis accessibles sur tous les claviers.

 

accent1 Choisissez le bon accent

L’accent circonflexe

L’accent circonflexe accentue la prononciation des voyelles sur lesquelles il est placé, comme dans « infâme », « blâme », où le « a » doit être étiré. Il permet aussi de distinguer le sens de mots différents, s’écrivant de la même manière : « tache » et « tâche » se différencient par leur prononciation.

Il se place sur le « o » des possessifs : « le nôtre, le vôtre », mais on doit écrire « notre » et « votre ». Un possessif s’écrit avec un accent circonflexe chaque fois qu’il est précédé d’un article défini : « le », « la », etc.

D’autres homophones se distinguent par un accent circonflexe : « haler » et « hâler » , « boite » et « boîte », par exemple. Il permet aussi de remplacer le « s » dans les mots qui l’ont perdu au fil de leur évolution : « hôpital » remplace « hospital » ; « fenêtre » remplace « fenestre »…


Les accents : grave et aigu

Ces deux accentuations sont très importantes en français : l’accent aigu se trouve sur la lettre « e », et modifie la prononciation des mots. On n’en met jamais devant une consonne redoublée, comme dans « sonnette » ou « trompette ».

Quand un mot commence par un « e », il reçoit un accent aigu, comme dans « électrique », « éditeur »… En revanche, on ne doit pas l’employer quand il s’agit de la fin d’un verbe, à la deuxième personne du pluriel, où il devient inutile (terminaisons en « ez »).

L’accent grave, lui, donne un son plus ouvert. Il est très utile pour faire la distinction entre le « a » du verbe « avoir » et le « à » préposition, entre l’article « la » et l’adverbe de lieu « là ».

Après cet aperçu sur les accents, on comprend mieux que ces signes minuscules possèdent une grande importance et qu’ils ne doivent pas être négligés.


Vous avez aimé cet article ?

Alors, partagez-le sur Facebook, Twitter, Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous ou ajoutez un commentaire.

Merci

, ,

2 Responses to Choisissez le bon accent

  1. Anne 19/02/2013 at 21 h 43 min #

    Je dirais que les accents sont un signe extérieur de richesse de la langue francophone … Nous en mettons partout et mettons à mal nos chères têtes blondes avec ces particularités.

    Petite pour faire rentrer dans ma tête l’accent circonflexe on disait « le chapeau de gendarme » ou encore pour l’accent aigu et l’accent grave : tourne à droite ou tourne à gauche.

    Pensez à ça pour vos enfants qui ne s’y retrouvent pas dans tout ce bazar! Apprendre de façon ludique la complexité de notre langue est parfois le meilleur moyen de faire comprendre !

    Au plaisir

    • Correctrice Web 20/02/2013 at 21 h 38 min #

      Bonsoir Anne, merci pour ce rappel.
      Je suis entièrement d’accord avec toi, sur l’importance des accents.

      C’est drôle, je connaissais « le chapeau de gendarme », mais pas le « tourne à droite ou tourne à gauche ».

      Quant à la manière ludique d’apprendre la complexité de notre langue, pour la comprendre, je crois que c’est une bonne méthode, si ce n’est la meilleure. À bientôt.

Laisser un commentaire